ADÉNOMYOSE ET ERRANCE MÉDICALE

////ADÉNOMYOSE ET ERRANCE MÉDICALE

ADÉNOMYOSE ET ERRANCE MÉDICALE

Ça fait douze ans que j’ai des saignements entre mes règles… À chaque fois, ça dure quelques jours et j’ai mal au ventre, à la tête, aux reins…

Je vois une première gynéco, il y a donc douze ans, qui me fait faire des analyses hormonales mais elle ne trouve rien. Elle me met sous pilule. Je suis lesbienne, ça m’embête de prendre ça inutilement mais selon elle, ça règlera tout… Ça marche deux mois puis ça reprend.

Elle conclut que c’est psychosomatique : « le stress » dit-elle.

Je lâche l’affaire. Je fais avec… Mais quelle galère. C’est fatigant et pour ma vie sexuelle, ce n’est pas vraiment pratique.

Quelques années plus tard, j’ai un enfant. Je vais voir une gynéco quand mon fils a deux ans et je lui explique mon problème. Elle me fait refaire des analyses hormonales : rien.

Une échographie endo-vaginale : rien.

Elle me remet sous pilule : « ça va tout changer, c’est sûr. »

Je lui dis qu’à ce compte-là, je la prendrai en continu car je n’en peux plus de saigner sans arrêt et d’avoir mal, je suis épuisée.

Ça ne marche pas trop mal, pendant trois mois, je saignotte toujours mais c’est un peu moins intense… Et puis, ça recommence.

Je vis avec. Je n’ai visiblement pas d’autre choix.

 Et il y a un an je rechange de gynéco, je vais au centre médical en bas de chez moi.

Je tombe sur une jeune médecin qui est abasourdie : « Non mais ce n’est pas possible, on va trouver ce que vous avez, c’est délirant, vous ne devez pas rester comme ça, on va trouver, je vous le promets, je vous envoie voir le meilleur échographe que je connaisse dans un premier temps. »

Moi je n’y crois plus mais j’y vais, un peu en râlant, je l’avoue.

Et là, durant l’écho, l’échographe me dit tout simplement : « Mais vous avez une adénomyose, Mademoiselle (une endométriose interne) c’est pour ça que vous avez tous ces soucis ! »

Ce n’est donc pas dans ma tête ! Non, Dr n°1, ce n’est pas le stress ! L’échographe me dit que certains praticien.ne.s « passent à côté » ou ne vous font pas faire l’écho au bon moment du cycle, ceci expliquerait cela…

Aujourd’hui, je suis censée prendre une pilule adaptée, mais avant de me lancer là-dedans, j’ai décidé de tenter un protocole alternatif à base de teinture mère.

On verra ce que ça donne, après douze ans d’errance, je sais enfin de quoi je souffre et ça, c’est déjà un grand pas. Mais je ne comprends toujours pas comment des professionnels peuvent se planter à ce point-là…

J.

Illustration par Jess Ifer https://www.facebook.com/Dessinsjessifer http://jayss0.wix.com/jessifer

Illustration par Jess Ifer

https://www.facebook.com/Dessinsjessifer

http://jayss0.wix.com/jessifer

Illustration par Fanny Baudequin

2017-12-20T16:13:00+00:00

Un commentaire

  1. julie 17 avril 2017 at 19 h 36 min - Reply

    Bonsoir,
    Je souffre également d’adénomyose et, ne sachant pas de quand date votre témoignage, j’aimerais savoir si votre protocole alternatif à base de teinture mère a été efficace.
    Si oui, pouvez-vous m’en indiquer la teneur ? et, si non, qu’elle(s) autre(s) solution(s) efficace(s) vous a(ont) été proposée(s) ?
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.
    Julie

Laisser un commentaire

Accessibilité