COMMENT ON TUE LE PATRIARCAT ?

////COMMENT ON TUE LE PATRIARCAT ?

COMMENT ON TUE LE PATRIARCAT ?

On ne nait pas femme on le devient

ouais, moi je veux bien franchement

qu’est ce que ça change de le savoir

qu’est ce que ça change pour moi ?

qu’est ce que ça change pour toi ?

comment on fait mieux après

que celles qui le savent pas ?

moi je crois qu’on sait toutes ça

avec des mots ou pas

avec des bouquins ou pas

qu’est ce qu’on fait avec ça ?

comment on tue le patriarcat ?

Je sais que chacun de mes pas

chacun de mes choix

est le fruit de tout ça

un goû de liberté dans la tête

et au dessus les fils de la marionnette

pas trop râler, pas trop crier

pas trop parler, pas trop refuser

bien douce, maternelle, coquette

gentille, câline, proprette

et un jour t’apprend que t’es pas obligée

mais qu’a partir de maintenant tu dois « t’émanciper » !

qu’est ce qu’on fait avec ça ?

comment on tue le patriarcat ?

le poing bien haut je lève

et au prince charmant je rêve

je voudrais que ce soit pas si compliqué

et qu’il vienne tout de même m’enlever

pour faire des bébés, ou pas,

et partager les travaux ménagers

ouais mais pour arriver à ça va falloir s’accrocher

s’accrocher, s’accorder, s’encorder

s’emméler, s’déméler, s’dépétrer

se demander si on aime vraiment cuisiner,

et reconnaitre qu’on est pas très très branchée fer a repasser

mais que c’est maman qui nous a appris

à pas supporter les chemises froissées

qu’est ce qu’on fait avec ça ?

comment on tue le patriarcat ?

On me parle d’opprimées, de s’révolter

mais faudrait pas trop trop « leur » en d’mander

sous peine, les pauvres, de les émasculer

toutes ces contradictions a la con,

s’émanciper, mais rester dans le ton

tout bousculer, porter du rouge a lèvre

s’insurger, et suivre la mode de la saison

refuser d’s’épiler, …, mais pas pendant l’été !

ouais, toutes ces contradictions à la con,

si quelqu’un pouvait m’expliquer,

qu’est ce qu’on fait avec ça ?

comment on tue le patriarcat ?

Parce qu’ici je précise un truc,

j’suis pas bien meilleures que toutes,

je me jette dans leurs bras à tous

constate ma propre incapacité

à ne pas rejouer tout le temps

le même refrain,

du début à la fin ,

les fins, je les connais par cœur

un peu comme toutes mes sœurs

mais les débuts, c’est pas bien plus différents

on se tourne autour on s’évalue on prend les mesures, ça cadre

mais finalement les motifs du rideau vont pas avec le papier peint

alors, on secoue la nappe pour retirer les miettes,

et on espère que les taches partiront au lavage.

 

Tos

Lecture par Celine Le Coustumer

 

comment on tue le

 

Illustration par Maïté AKA Mia Whoo

2016-03-20T17:07:39+00:00

2 Commentaires

  1. lsape 24 juin 2016 at 15 h 04 min - Reply

    Une des preuves, justement, du fait que le monde capitaliste continue, plus discretement, de soutenir a fond le patriarcat est le fait qu’il ait de plus en plus de mal a admettre justement que le patriarcat ait ete precede dans l’histoire des societes humaines par une phase de matriarcat.

Laisser un commentaire

Accessibilité