MON STÉRILET

MON STÉRILET

J’ai commencé par la pilule, à 16 ans, l’âge où les premiers rapports sexuels arrivent. J’ai préféré être sous pilule, tu as l’impression que c’est familier, tout le monde en parle. J’ai jamais eu d’oublis, j’étais très rigoureuse à ce niveau là. Malheureusement ça m’a fait prendre 8 kg, accompagnés des sautes d’humeur (etc.) dûes aux hormones. En plus, je suis fumeuse, et nous connaissons les problèmes de santé que peuvent entrainer l’association pilule-cigarette.

Au bout de 5 ans de bon et loyaux services, j’ai commencé à me renseigner sur les moyens de contraception sans hormones. Et surtout un moyen qui me permette de ne pas y penser. À l’age de 21 ans je demande donc à ma gynéco si je peux opter pour un stérilet car je ne désire pas d’enfants, du moins pas tout de suite.

Elle est adorable, et m’explique que je peux, qu’il s’agit de mon corps, que la pose sera alors un peu  douloureuse car mon corps n’est pas habitué à ce genre de chose. Je prends rendez-vous, elle me pose le stérilet. C’est parti pour 5 ans.

Les premiers temps, je revis. Plus d’hormones, donc une perte de poids fantastique. Plus de mauvaise humeurs dûe aux règles, juste des règles normales, de 5 jours. J’ai l’impression de retrouver ma liberté, et celle de mon corps. Aucune douleur, aucun problème de grossesse non-désirée.

Ça fait maintenant 4 ans que je porte ce moyen de contraception et j’en suis terriblement satisfaite. Les médecins qui osent dire que ce n’est pas possible sont des menteurs, car il en existe trois types : celui de nos mères qui est fait uniquement pour des femmes ayant déjà eu des enfants. Le mien : plus petit et fait pour les corps de jeunes femmes ; et le dernier, tout nouveau, encore plus petit, en plastique chirurgical pour une acceptation encore plus naturelle par le corps. Dans tous les cas, vous avez le droit de ne pas vouloir d’hormones, d’avoir envie d’un moyen dont on ne se préoccupe pas.

Je pense que chacune a le droit à la contraception qui lui convient, et en effet, le stérilet peut convenir à beaucoup d’entre nous, il suffit juste de tomber sur le praticien qui prendra le temps de nous écouter, au lieu de penser à l’argent que produit la pilule tous les ans.

 

B.

 

Edit : Je suis contente, parce que j’aime vraiment mon sterilet, je n’y pense jamais, il fait son taf, je vais chez la gyneco une fois par an, et j’ai payé ça le prix d’une consultation, il y a 4 ans. Hourra !!

Illu MON STERILET - BD

Illustration par Emilie

2016-03-20T22:53:33+00:00

2 Commentaires

  1. Nymphetameen 11 avril 2014 at 11 h 14 min - Reply

    Merci pour ce témoignage ! Je suis passée sous DIU il y a un mois et demi et ça a changé ma vie ! Plus de baisse de libido, plus de prise de poids, plus de prise de tête aussi (j’étais sous anneau vaginal avant, c’était mieux que la pilule mais trop cher…). Je trouve que c’est important d’avoir des témoignages autour du DIU car il est encore méconnu chez les jeunes femmes sans enfants alors que je trouve que c’est la meilleure contraception qui nous soit proposée.

    Bonne continuation !

  2. Contraception | Pearltrees 11 avril 2014 at 14 h 45 min - Reply

    […] MON STÉRILET | Polyvalence-mp […]

Laisser un commentaire

Accessibilité