UNE JEUNE FILLE CASSÉE

////UNE JEUNE FILLE CASSÉE

UNE JEUNE FILLE CASSÉE

Quand j’ai eu 13 ans, je suis sortie avec un homme de 21 ans. Il s’appellait K. Il ne me plaisait pas, mais je ne me plaisais pas non plus, et je me disais que j’avais bien de la chance qu’on s’intéresse à moi, enfin. On ne faisait que s’embrasser. Je n’aimais pas trop ça, mais je me sentais importante. Lui, était juste très naïf, un peu simplet. Mais, gentil, il ne m’a jamais demandé d’aller plus loin. J’étais naïve aussi, mais à 13 ans, c’est normal je crois, quand j’y repense, j’étais encore une enfant.

A 14 ans il y a eu N. J’étais amoureuse de N, il avait 20 ans et une gueule cassée. Un jour, il m’a tripotée dans un recoin de parc, j’étais tétanisée, je ne savais pas comment lui dire d’arrêter sans le perdre. Il m’a juste dit « t’as trop de poils ». J’avais 14 ans, je ne connaissais même pas l’existence du rasoir.

A 14 ans, encore… Il y eu JM. JM est resté dans ma tête, ma pire connerie d’ado. JM voulait plus, alors que moi non, il a réussi à me convaincre de le sucer, là, dans sa caisse, dans ce parking souterrain. J’avais 14 ans et lui 25. C’est de ma faute, je lui ai dit oui. Oui, mais j’avais 14 ans, et il aurait peut-être dû se dire qu’on ne propose pas a une fille de 14 ans de sucer dans un parking…

Mais lui, il l’a fait, et j’ai dit oui. Je l’ai fait. Il m’a dit que je devrais faire attention avec mes dents. Putain… que je devrais faire attention avec mes dents… J’ai encore mal. Je suis rentrée en retard, je me suis faite engueuler par ma mère qui s’était inquiétée.

Quelques mois plus tard il m’a traitée de tous les noms au téléphone, m’a menacée, sans raison. Il ne m’avait sûrement pas fait encore assez de mal. Ce mec était toxique. Peut-être un pervers narcissique quand j’y repense.

Je n’ai jamais raconté ça à personne, j’en ai honte, vraiment, je me sens encore sale. Encore plus parce que j’ai accepté, au final, abdiqué. Si je le raconte on me dira « mais tu voulais bien ! »

J’ai eu d’autres histoires avec des mecs plus âgés après ça. Des mecs que je n’aimais pas, qui ne me plaisaient pas, mais qui me faisaient me sentir importante. Mais aucun ne m’a fait autant de mal que JM. Aucun ne me file autant envie de vomir quand j’y repense. Mais JM… Jamais je ne l’oublierai.

Et même maintenant, avec ma mentalité féministe et ma personnalité affirmée, je suis incapable d’en parler à visage découvert. Vraiment.

JM, tu m’as brisée. J’espère que tu me liras, et que tu te sentiras honteux au moins. Mais il y a peu de chance.

Ce texte est sûrement un peu décousu, mais c’est la première fois que je raconte cette histoire, et je ne me sens pas de passer plus de temps dessus.

Merci aux hommes bien, qui, depuis, m’ont redonné confiance. Et merci aux femmes et aux hommes bien qui apportent leur soutien aux victimes.

Lorie

Illu - UNE JEUNE FILLE CASSEE - BD

Illustration par Lisa Guibaud

2016-03-26T19:13:24+00:00

2 Commentaires

  1. christian mangin 27 novembre 2017 at 20 h 35 min - Reply

    à mon avis…..Il y a plusieurs infractions pénales dans le texte….Comme tu as le droit de porter plainte, n’attends pas d’avoir 39 ans (ou 49) pour le faire…..car tu risques de dépasser le délai de prescription…….Ensuite, ce n’est pas un conseil, c’est juste une possibilité!

Laisser un commentaire

Accessibilité