VOLEUR DE « MOI »

////VOLEUR DE « MOI »

VOLEUR DE « MOI »

J’ai tellement voulu croire à cette image que tu m’a confié lors de notre rencontre. Cette femme lumineuse que venais vers toi et chassait tes ténèbres. Je ne savais pas alors que ce sombre personnage en toi allais me dévorer. Quatre années, deux enfants, tant de bonheur souillé, gâché.

Pour ne pas te mettre en colère j’ai cessé de sourire, de regarder les gens dans les yeux, de parler de moi, de me maquiller, de m’habiller comme il me plaît. Mais jamais je n’ai été cette lumineuse personne dans le reflet de tes yeux. Un miroir monstrueux. Tu m’as convaincue de fuir le monde réel, pour m’enfermer dans le tien. Alcool et violence. Quant bien même j’étais enceinte. Tu te méfiais de moi, puisque je suis une petite fille stupide qui se victimise et ne sais pas gérer ses émotions, pas capable de s’assumer et que tu portais vaillamment à bout de bras. Tu ne pouvais me faire confiance avec mes problèmes d’ego et ma maladresse chronique. Insupportable, je te pourrissais la vie. Une chose immonde, tellement critiquable, tu m’as même comparée à un cancer. Pourtant j’acceptais tout, te pardonnais tout…

Je m’occupais de nos bébés, nuit et jour, créant un monde parallèle pour qu’il y ait un semblant d’équilibre et de joie pour ces enfants. « Chut ! Il ne faut pas réveiller papa ! » Il était pourtant 4h de l’après midi et tu cuvais ton vin. J’avais peur que tu te réveille en colère. Je ne devais pas échouer. Et lorsque cela arrivais… « A la sieste les enfants ! »

Je ne sortais plus, m’acharnant à être à la hauteur de tes attentes, une maison parfaitement propre, le repas prêt et de qualité aux bon horaires, ne pas élever la voix quand tes longs laïus nocturnes et éthanolés me poussaient trop loin dans la souffrance… « Ta gueule ! » « Reste à ta place ! » « Tu es une folle instable, la preuve tu veux te suicider ! » « Regarde ce que tu me fais faire ! » Tu ne me traitait pas mieux que ton pauvre chien sur lequel tu passait parfois tes nerfs.

Je suis partie, je suis revenue.

Mais lorsque une troisième petite vie à pris racine dans mon ventre, j’ai compris. Je devais avorter. Deux déjà t’ont pour papa. Je ne pouvais également pas vivre de nouveau la terrible tristesse d’être ta plaie de femme enceinte. Rendue folle par ses hormones, déjà 2 fois 9 mois + 3 mois d’allaitement. Deux ans de calvaire pour toi. Tu me demandais de reconnaître ton courage de m’avoir supporté. Alors je l’ai fais, rendez-vous pris, trop avancée, version chirurgicale, anesthésie etc… Et le soir même, les enfants couchés, ivre mort, je devais comprendre qu’elle immonde femme j’étais de t’avoir imposer cela, meurtrière, qui n’apporte que la mort et la tristesse, qui te détruit.

A dater de ce jour, j’ai commencé à avoir des visions où je te transperçais la tête avec un couteau de cuisine, planté dans la gorge, je te faisais taire à jamais, je te clouait le bec, enfin. Une aiguille bien placé dans le creux de ta nuque et je t’éteignait, le cœur et le cerveau déconnecté, enfin libérée.

« Pleure Maman ? Colère Papa ? » Le véritable électrochoc pour moi.

Il y a peu, mais certes bien tard, je suis partie, et pour de bon cette fois-ci. Furieux, tu commence à peine à comprendre que tu as perdu ton emprise. Je me battrais pour mes enfants et pour moi même. Tu vas te rendre compte à tes dépends que je suis une femme intelligente, forte et lumineuse qui vas redéployer ses ailes, et s’élever dans des sphères qui te sont inaccessibles. Celles où l’on goûte les bonheurs simples, dans le respect de soi et des autres. Celles où l’on est entourés d’amours et d’amis. Celle où l’on donne une chance à ses rêves. Celles où la liberté est une évidence. Je suis brillante et je le sais de nouveau. Je vais pouvoir nourrir de mes rayons ces petites pousses qui sont sortie de mon ventre. Je vais planter profondément mes racines, vivifier ma sève, étendre mes branches et déployer mon feuillage au soleil de la vie.

Et même s’il me reste de sombres cicatrices, je ne laisserais plus jamais personne me priver de moi-même.

 

-Lilith-

Illu - VOLEUR DE MOI HDIllustration par Shyvs

https://www.facebook.com/ShyvsFaitesCommeChezMoi

2016-03-26T19:22:00+00:00

Laisser un commentaire

Accessibilité