IVG Témoignages

IVG Témoignages 2016-12-21T14:38:13+00:00

Témoignages

Vidéo envoyée à Polyvalence par « Osez le féminisme »
Témoignages de défense du droit à l’avortement



 

Propos recueillis par Flora pendant la manifestation pour le droit à l’IVG et en soutien aux femmes espagnoles qui s’est tenue le 1er Février 2014 à Paris.

 

« –Bonjour, alors dites-moi pourquoi êtes-vous là aujourd’hui?
– On est là en soutien aux filles et femmes espagnoles parce que nous sommes tou-te-s espagnol-e-s (ce monsieur était en compagnie de plusieurs ami-e-s), nous sommes des immigré-e-s, de jeunes immigré-e-s, nous sommes en France et nous ne voulons pas un pays dans lequel nous ne pouvons pas avorter librement, choisir lorsque nous avons un corps de femmes (sous-entendu droit à disposer de son propre corps).
– D’accord. Est-ce qu’on peut dire un pays ou une Europe?
– Bien sûr en Europe on a le droit à avorter mais le problème c’est que le gouvernement va faire un retour en arrière de trente ans sur les droits des femmes donc nous sommes vraiment fâché-e-s avec la situation en Espagne, le gouvernement de droite qui empêche l’avancée des femmes…Bon…
– D’accord, je vous remercie beaucoup ! »


« – Bonjour je m’appelle Flora je suis là pour polyvalencemonpote.com qui est un blog contre les violences sexistes qui lutte pour les droits des femmes et de tous les Hommes en général, pour quelle raison êtes-vous là en fait?
– Pour soutenir les femmes, la lutte des femmes, la lutte des espagnoles et pour mes filles qui sont derrières moi mais elles ne sont pas là hein !
– D’accord, vous avez des filles donc…
– Vous pensez à leur choix d’être femmes (leur droit)
À cet instant, des pros « manif pour tous » retirent le drapeau de leur balcon suite aux pressions pacifistes des manifestants, l’interview est interrompue…
– Et du coup que pense votre mari de tout ça ?
– Oh mon mari oui oui…
– Il vous suit ?
– Oh oui oui ! Mais nous on n’a pas, enfin moi je ne me suis pas battue pour ça ! J’étais trop petite donc j’en ai profité et je ne croyais pas qu’un jour on retournerait en arrière, on a autre chose à faire en ce moment que de revenir sur ces trucs-là quoi. Mais bon…
– Je vous remercie beaucoup Madame, bonne journée.
– De rien ! »


 » – Bonjour je m’appelle Flora… Est-ce que je peux vous demander pourquoi vous êtes là aujourd’hui?
– Pour que nos droits soient respectés partout en Europe, pas seulement en Espagne ou ailleurs mais pour que la démocratie et nos droits ne soient pas mis en danger.
– D’accord, parce que vous estimez que le droit des femmes fait partie de la démocratie ?
– Ah oui, ah oui ! C’est indissociable !
– On est d’accord ! Comme le droit des hommes en fait ?
– Oui mais ils ont plus de droits que nous je trouve !
– D’accord, en quoi est-ce que vous pensez cela ?
– Les salaires par exemple, les hautes fonctions par exemple dans la politique, au sein de l’entreprise, voilà…
– Est-ce qu’on peut parler de pression sociale en fait ?
– Sur les femmes ?
– Ouais.
– Oui puisque de toute façon vu qu’elles doivent obligatoirement tout assumer, tout assurer ! Donc oui il y a une pression sociale sur les femmes. Et ce partout en Europe ! Donc voilà pourquoi je suis là aujourd’hui.
– Est-ce que je peux vous demander si vous avez des enfants?
– Oui j’en ai un.
– Vous êtes contente ?
– Ouais ça va (rires).
– Formidable ! Je vous remercie beaucoup ! »

NB. La dernière question était posée afin de montrer que les manifestantes ne doivent pas êtres cataloguées comme un groupe de femmes bien précis et souvent montré du doigt, comme par exemple les lesbiennes, car j’ai entendu souvent que celles qui manifestaient pour le droit à l’IVG étaient sans conteste des mini putes ou alors des lesbiennes refroidies et trop masculinisées pour avoir l’envie de faire des enfants… Voilà, beaucoup de mères de familles étaient rassemblées pour soutenir le droit des femmes !


 » – Je m’appelle Flora, je fais parti d’un collectif qui s’appelle Polyvalence Mon Pote et il y a un blog qui lutte contre les violences sexistes… Je voudrai connaître l’opinion de votre amoureux sur cette manifestation et surtout sur les raisons de sa présence avec vous! (Il faut savoir que juste avant le jeune homme en question faisait mine de ne pas bien parler français et avait demandé à sa compagne de faire un speech à sa place!)
– Bah il peut le dire lui-même !
– Les raisons de ma présence avec elle bah ça c’est pas très intéressant mais les raisons de ma présence ici…
– Oui !
– Bah c’est juste que je pense que c’est super important le droit à son corps, à l’égalité, et de toute façon de manifester pour ses droits… d’intégrité, de sa personne… et puis de choisir d’égal à égal, avec les individus du même sexe ou pas. Voilà c’est super important, ce sont des choses qui ne doivent pas s’oublier, on ne doit pas faire de retour en arrière surtout pas dans l’Europe ! Puis bon en Espagne là c’est un petit peu…
– Un peu craignos là…
– Un peu craignos quoi mais bon… mais voilà donc je suis là pour ça !
– Est-ce que selon vous c’est l’effet crise ?
– C’est un peu vague l’effet de crise…
– Qui fait que les différences entre les hommes et les femmes se creusent de plus en plus. Il y a comme une espèce d’instabilité générale…
– Je pense que c’est l’Histoire qui met de la distance entre toutes les générations et qui oublie les fondamentaux donc je pense que les libertés sont acquises à certaines époques et qu’il y a une régression due au manque de transmission entre les générations. Il faut toujours nourrir la vigilance. Il faut toujours relancer le combat entre les générations, il faut entretenir la flamme et c’est pour ça qu’il faut tous sortir dans la rue, s’exprimer et puis il faut crier comme ça mais c’est pas une question de crise ou quoi que ce soit. On peut parler de courants spirituels, de regain de la religion ou autre mais c’est pas vraiment ça. Je pense qu’on n’explique pas assez aux jeunes générations les choses quoi et puis l’Histoire. Il faut apprendre l’Histoire, il faut comprendre ce qu’il s’est passé, il faut comprendre qui on est, il faut respecter les autres. Il faut se respecter soi, d’accord, mais surtout les autres parce qu’on vit ensemble. C’est malgré nous ou grâce à nous que nous vivons ensemble. Donc voilà je pense que ce n’est pas un effet de crise je pense que c’est un effet de manque de conscience, de manque d’apprentissage de la vie en général, enfin je ne sais pas ce que tu en penses mais…
– Merci beaucoup!
– Par contre je ne parle pas très bien français donc…
– Si tu parles bien français ! « 


« – Bonjour je m’appelle Flora – Pourquoi est-ce que vous êtes là?
– Je suis là parce que mon arrière grand-mère, ma grand-mère n’avaient pas le droit d’avorter et ont avorté ! Ma grand-mère et ma mère se sont battues pour que j’ai le droit à l’avortement et là on est encore en train de devoir se battre parce qu’il y a des gens qui veulent nous retirer ce droit-là!
– D’accord… Et vous-même vous avez des enfants ?
– Non.
– Quelle est votre position par rapport à ça ? Tout ce qui est GPA/PMA et tout ça en ce moment… Enfin, est-ce que l’avortement c’est un tout ou est-ce que c’est juste ce point-là qui fait que vous vous battez en ce moment dans la rue?
– Non bah je ne me pose pas la question ! Enfin la PMA pour moi ça doit être pour tous enfin voilà quoi c’est nos corps on en fait ce qu’on veut !
– C’est sans parler de politique que je vous demande cela c’est vraiment en tant que cityonen-ne-s que je vous dis ça…
– Enfin oui la PMA ça me semble au même niveau que l’avortement en fait…
– Donc ici aujourd’hui est-ce qu’on aborde une question globale c’est-à-dire est-ce que selon vous c’est un problème de démocratie, de crise, de lutte de générations, de lutte des classes, … ?
– Euh un peu de lutte des classes, on est quand même en train de dire « merde » à des gros réacs qui veulent nous ramener soixante ans en arrière ! Un petit peu politique aussi de réaffirmer cette liberté aussi de choix par rapport à son corps parce qu’après on peut aller plus loin que la PMA et autres…
– Donc c’est politique au sens de la « polis » (terme grec = la cité) c’est ni de droite ni de gauche finalement ?
– Non, enfin disons qu’il y a peu de gens de droite qui ont ce genre de réflexion !
– Et pourtant il y a forcément des gens de droite qui ont déjà avorté non ?!
– Oui oui oui…
– C’est un peu dommage peut-être de ne pas les voir…
– Je vous remercie beaucoup… »

…Quelques secondes plus tard dans la foule « Hihi et tu ne lui as pas dit que tu travaillais dans une école catho ?! » … Comme quoi…


« – Bonjour messieurs je suis Flora, est-ce que je peux vous demander pourquoi vous êtes là aujourd’hui?
– On est là pour un défendre un droit qui nous paraît fondamental je pense ! Donc on voit qu’il est remis en question sévèrement en Espagne mais je pense qu’en France on a vu aussi des réactions qui nous ont interpellé et choqué ! On vient pour l’Espagne, on vient pour « ici » et pour affirmer qu’on est attachés à ce droit là!
– Est-ce que vous êtes un petit peu au courant de ce qui se passe dans l’Est de l’Europe?
– Dans l’Est? Non pas trop…
– Dans l’Est en ce moment il y a similairement les mêmes débats qui se posent et similairement la même régression qui se présente voilà donc c’est aussi pour soutenir toutes ces personnes que nous sommes là. Pour les inciter à évoluer ou à juste rester bien comme on est!
– Bah ouais carrément!
– Quel est votre avis sur les gens qui ont des enfants et qui défendent l’idée d’ »un père et une mère » (manif pour tous) et qui font que nos idées comme le droit à l’avortement sont remis en question aujourd’hui ? Vous pensez qu’ils ont réussi à influencer le gouvernement et notre société suffisamment pour qu’on soit obligé-e-s de descendre dans la rue aujourd’hui ?
– Bah je sais pas s’il y avait quelque chose qui faisait que ces gens là culturellement on ne les entendait pas trop avant mais concrètement ces derniers mois ils ont ouvert leur gueule quoi et ça, ça fait chier ! Donc bah nous aussi on l’ouvre ! Et je pense que c’est la moindre des choses ! Et après en Espagne c’est lié au parti populaire qui est au pouvoir actuellement et c’est de ce parti qu’est né le projet de loi donc on est là en réaction contre ce projet de loi. Je pense que cette manifestation est alimentée par une sorte de réaction contre tous les mouvements « manif pour tous », « jour de colère » et donc c’est super rassurant de se dire que nous sommes là pour défendre et appuyer un droit et aussi pour dire à ces personnes-là que nous sommes vigilants et que leurs idées ne passeront pas !!!
– Merci beaucoup ! »


Accessibilité